Livre blanc sur l’impact du PSD2

2 minutes read

Livre blanc sur l’impact du PSD2

La Commission européenne ayant promulgué de nouvelles lois dont l'ensemble forme la Directive concernant les Services de Paiement (PSD2), l'industrie des services de paiement réalise aujourd'hui qu'elle doit se préparer à une nouvelle règlementation. PSD2, en vigueur à partir de 2018, met l'authentification des clients, la sécurité, la transparence et l'innovation au cœur de sa directive.

Paiements mobiles et en ligne

La première directive concernant les services de paiement a été établie en 2007 après que les paiements en ligne aient explosé avec l'usage d'appareils mobiles et l'Internet. Elle a été mise en place par l'Union européenne en vue d'encourager la compétitivité européenne et la participation d'institutions financières non-bancaires et autres prestataires de services de paiements, mais aussi d'accroître la protection des clients.

Le livre blanc de CA & Finextra sur l’impact du PSD2

CM Telecom a été intégré dès le début de la rédaction de ce Livre Blanc par CA et Finextra en tant qu’acteur expérimenté pour l’implémentation de la nouvelle norme PSD2 émanant de la commission européenne.

Richard van Anholt, Finance Market Manager chez CM Telecom explique ce choix: « Nous disposons de deux atouts majeurs concernant ce projet. Premièrement notre activité sécurité et nos solutions de Two Factor Authentication. Le mobile est un canal sûr pour échanger des mots de passe. Bien entendu tout peut être compromis et hacké en théorie, mais c’est un canal d’échange de mots de passe sécurisé entre émetteur et récepteur. Ce n’est pas un environnement ouvert et accessible à n’importe quel hameçonnage. Deuxièmement, l’accès aux comptes. Si le mobile est désormais le point central d’accès à l’information et d’échange de données privées comme commerciales, alors il peut également l’être pour les comptes bancaires. »

Téléchargez le livre blanc via ce lien



Partager cette page

A propos de l'auteur

Erik Eggens

Connectez-vous avec Erik sur

LinkedIn, Twitter.
Chat